Découvrir Authie/Présentation et Histoire

Présentation et Histoire

Authie est un village du Calvados(14) situé au nord ouest de CAEN et non loin des plages normandes du débarquement.
 
Le village comprend 1387 habitants (Althavillais et Althavillaises) et fait partie du Canton de Caen (chef lieu du département).
 
L’église d’Authie appartient au roman de la 2 période. La nef est du XIème siècle, la tour s’élève au-dessus, terminés par un toit en bâtière.
 
L’historien Monsieur de CAUMONT, nous a dit avoir découvert vers 1836 sur le linteau d’une porte occidentale qui se trouvait à l’intérieur de ce qui était le chœur, une inscription du XI ou du XIIème siècle mentionnant que l’édifice aurait été dédié à Saint Vigor, le 10 jour d’avril. Toujours selon cet historien, cette inscription aurait été détruite en 1846 lors de travaux.
 
A l’intérieur de l’église il existe un autel en pierre. Il forme un dôme semi-circulaire supporté par quatre colonnes dont les chapiteaux sont sculptés.
On peut discuter de sa valeur artistique, mais ce que l’on ne peut contester c’est le sentiment de foi religieuse qui l’a fait naître.
 
En 1857, de nombreux ouvriers d’Authie, tailleurs de pierre et sculpteurs, travaillaient dans la capitale ou leur talent les avait fait appeler. Ils voulurent pour leur village un autel digne de son église, aussi ils vinrent nombreux, refusant tout salaire et se nourrissant même à leur frais. Commencé dans la dernière moitié de janvier, l’autel fut terminé en un mois, et inauguré solennellement l’année suivante, le 28 février 1858. Pour la petite histoire il paraît que les pierres achetées pour la construction de l’autel coutèrent cinq cents francs  et que les ouvriers estimèrent leur travail à deux mille cinq cents francs.
 
D’autre part Saint Louet, qui forme actuellement un hameau d’Authie, était naguère une paroisse indépendante. Après la révolution, elle fut réunie à Rots pour le culte. En 1832 Saint Louet fut rattaché définitivement à Authie.
 
A l’entrée du cimetière, à, gauche, nous trouvons une croix en pierre dont le fût, une élégante colonne torse admirablement sculptée attire tous les regards. Le socle est moderne, la croix est une copie d’une croix du XVI siècle. Le fût d’après la tradition serait celui de la belle croix élevé en 1951 au carrefour Saint Etienne (actuellement place Malherbe) par l’abbé de Saint Martin sur l’emplacement d’une plus ancienne, détruite en 1952 par les protestants.
 
A l’époque de la Révolution, un entrepreneur d’Authie serait passé avec sa charrette au moment où la croix abattue gisait à terre, il l’aurait enlevée, cachée dans une grange et, vers le milieu du siècle dernier elle aurait réédifiée dans le cimetière d’Authie.
 
Cette tradition est combattue par une autre.
D’après celle-ci, l’ancienne croix enlevée pendant la révolution était en granit et les morceaux auraient été déposés dans la prairie de Caen, au bord du chemin allant à Louvigny. Le fût de la croix d’Authie ne serait qu’une ancienne colonne torse provenant d’un autel à retable. Où est la vérité ?
Il est à remarquer cependant que la place où était élevée cette croix s’appelait : Place de la Croix-Blanche. Or, une croix en granit n’est pas blanche, alors que celle d’Authie mériterait ce qualificatif.
 
Peut-être pourrait-on concilier ces deux versions, à savoir que la croix en granit dont les morceaux retrouvés dans la prairie serait la croix détruite par les protestants au XVI siècle et que la croix d’Authie serait celle qui fût élevée par l’abbé de Saint-Martin cent ans plus tard. Pourquoi pas ?
 
Toujours est-il que cette croix restera encore longtemps une énigme et une curiosité.
 

Historique

L'origine du nom Authie vient du Latin ALTAVILLA qui signifie village qui domine la plaine.
 
Depuis l'Antiquité, ce village qui domine la plaine, près de Caen et dont les habitants varient entre 300 et 500 personnes est formé d'un bourg organisé autour de son église, d'une partie du hameau de CUSSY et de l'ancien village de ST LOUET.
 
Durant l'été 1944 une grande partie de la commune est détruite. La population longtemps composée de laboureurs et d'ouvriers agricoles, de maçons et de tailleurs de pierre est aujourd'hui en majeur partie résidentielle, ce qui n'a pas empêché la commune de conserver un aspect de village groupé autour de la Place des 37 Canadiens.
 

La libération d'Authie

Le 7 juin 1944, en fin de matinée, Authie fut libéré par le North Nova Scotia Higlanders, Régiment d’Infanterie, appuyé par le régiment de mitrailleuses, du Cameron Higlanders of Ottawa et le 27 régiment blindé des Fusiliers de Sherbrooke.
 
Malheureusement, après des combats acharnés entraînant la mort de 110 soldats canadiens et 162 blessés et prisonniers, et la mort de 7 victimes civiles, la 12 Panzer SS reprit le village d’Authie le 7 juin en fin de soirée. 37 soldats canadiens ont été tués sur la place du village, dont 23 soldats canadiens, prisonniers de guerre, qui furent exécutés.
 
Le 8 juillet 1944 le village d’Authie fut définitivement libéré, vers 15h30, par le North Nova Scotia Higlanders avec 57 tués et 107 blessés.
 
Le 2 régiment blindé des fusiliers de Sherbrooke soutient l’attaque de l’infanterie.
 
Le Hameau de Saint Louet fut libéré dans l’après-midi par les Stormont, Dundas & Glengarry Higlanders.
 
Le Hameau de Cussy fut libéré vers 18h00 par le Canadien Scottish Régiment soutenu par le 6 régiment blindé du 1er Hussard, au prix de 40 tués et 80 blessés.
 
Le régiment du Régina soutenu par le régiment de Winnipeg et par le 27 et le 6 régiment blindé bondissent d’Authie pour libérer l’Abbaye d’Ardenne, protégés au Nord par le canadien Scottish Régiment et le 7 canadien de Reconnaissance, et au Sud par la progression des North Scotia Higlanders, les Stromont, Dundas & Glendarry Higlanders et le Highland Infantry.
20 soldats canadiens, prisonniers de guerre, furent exécutés à l’Abbaye d’Ardenne.
 
Le soir du 8 juillet les troupes canadiennes ont perdu en 2 jours 1194 hommes dont 330 tués.
 
Le Président de Résistance et Mémoire
Jacques  VICO

Informations générales


MAIRE : Mr Joël PIZY

 
SUPERFICIE : 325 Ha
POPULATION : 1525 Hab
HABITANTS : ALTHAVILLAIS
DEPARTEMENT : Calvados
REGION : Basse Normandie
CANTON : Caen 2
ARRONDISSEMENT : Caen
CODE POSTAL : 14280
CODE INSEE : 14030
COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION CAEN LA MER